revemexicain.com
Mexique Info

El Chepe : le train de Los Mochis à Creel

El Chepe

El Chepe est le train qui relie Chihuahua al Pacifico (traduisez au Pacifique). « Che » comme Chihuahua et « Pe » comme Pacifique. C’est l’unique véritable train du Mexique. Il traverse la sierra Tarahumara, la terre des Indiens tarahumaras. Normalement, les plus beaux paysages étant d’El Fuerte à Creel, il est recommandé de rejoindre El Fuerte en bus (1h30 à 2h de trajet). C’est ce qu’on avait prévu initialement mais le train (1ère comme seconde classe) partant à des jours précis de la semaine, on a été obligé de faire sauter notre étape à El Fuerte et de filer directement à Creel depuis Los Mochis. Comptez 717 pesos pour la confortable seconde classe, puisque ancienne 1ère classe.

Départ plutôt rude, à 6h du mat’, heureusement en partie compensé par le décalage horaire dans la région (-1h dans beaucoup d’Etats du Nord du Mexique). Les paysages traversés à partir d’El Fuerte sont vraiment fantastiques. Le terrain se fait plus encaissé et on se croirait dans une BD de Blueberry. On traverse des canyons puis on passe sur des ponts au-dessus de rivières asséchées en cette fin mai. Les rails mènent ensuite au milieu de forêts de conifères dans lesquelles on croise chevaux en liberté et hommes à cheval. Le Chepe, l’une des 13 merveilles du Mexique, s’arrête dans des pueblos complètements perdus d’où grimpent des écoliers sortis de nul part, des mennonites notamment, et des travailleurs en tout genre.

Canyon traversé par el Chepe

Rivière à moitié asséchée survolée par le train

Rail surélevé, peu après le village de Temoris, juste avant de plonger dans un tunnel

Chevaux aux bord de la voie ferrée

A hauteur d’el Divisadero, le train s’arrête 15 minutes, pas plus ! A peine le temps de profiter de la superbe vue sur les trois canyons et d’avaler une gordita à 20 pesos (équivalent de la calzone pour les tacos) avant de sauter dans le train qui siffle déjà le départ. Heureusement que les hommes en arme du Chepe (cf plus bas) sont là pour nous rappeler qu’il faut grimper illico ! Ce bref arrêt est l’occasion de grignoter si on ne l’a pas encore fait. Le train dispose d’un wagon bar mais les tarifs sont élevés : 20 pesos la bouteille d’eau à titre d’exemple, soit 1,20€.

Bon plan pour les petits creux: l’instant lunch à 15 pesos (nouilles chinoises en box).

El Divisadero, l’embranchement des trois canyons

Le train possède son propre service de sécurité : 4 ou 5 types tout droit sortis d’un film d’action à la hollywoodienne avec leurs lunettes noires, leurs rangers et leurs M16 en bandoulière. Ils sont sur le qui-vive à chaque arrêt et nous ont refusé l’accès à la plateforme arrière du train, plateforme qui offre une vue imprenable sur les paysages. Dommage !

Pas de quoi se morfondre pour autant puisque les espaces entre les wagons possèdent des ouvertures desquelles ont peut admirer le paysage, prendre des photos et, accessoirement, manger la fumée crachée par el Chepe.
Le train n’arrive jamais à l’heure indiquée. A titre indicatif, il faut normalement 7 à 9h pour faire El Fuerte – Creel. En ce qui nous concerne, notre Los Mochis – Creel aura pris 10h30. Plutôt rapide !

Horaires et tarifs du Chepe: (à vérifier sur place quand même) http://www.chepe.com.mx/

Pour la suite du voyage avec la découverte de Creel et ses environs, c’est par ici…

Pour plus de photos de la Barranca del Cobre, c’est par là…

Et pour revenir à au sommaire de notre itinéraire dans la Barranca del Cobre…

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • chepe trace
  • el chepe
  • le chepe mexico

Autres articles

Que Ramener du Mexique : 20 idées de Souvenirs de Voyage

administrateur

Puerto Ángel, Zipolite et Mazunte

administrateur

Site archéologique maya de Yaxchilán : fiche pratique

administrateur

Teotihuacan

administrateur

Morelia et le Michoacán

administrateur

Santuario de la Mariposa Monarca

administrateur