revemexicain.com
Mexique

Malgré Omicron, les Canadiens sont nombreux à voyager à l’étranger notamment au Mexique

voyager à l'étranger notamment au Mexique

L’automne dernier, les préoccupations sanitaires se sont multipliées dans le monde entier, en raison de la variante du COVID-19, Omicron. Malgré les inquiétudes liées à cette pandémie, des centaines de milliers de canadiens ont voyagé à l’étranger au cours de l’année écoulée. Le Canada fait partie des pays où Omicron s’est largement répandu. La maladie se transmet par voie aérienne et se propage facilement sans symptômes. Les symptômes peuvent prendre plusieurs semaines avant d’apparaître, ce qui permet aux porteurs de continuer à propager le virus sans être détectés.

De nombreux voyageurs, qui avaient prévu de prendre des mesures de sécurité rigoureuses, ont été soulagés de partir à l’étranger. Malgré la propagation rapide et incessante d’Omicron, de nombreux Canadiens semblent avoir un point de vue similaire sur les voyages ces jours-ci. En décembre 2021, selon Statistique Canada, environ 750 000 arrivées de passagers aériens revenant au pays depuis l’étranger ont été dénombrés. Ce nombre d’arrivées est presque 6 fois supérieur aux arrivées enregistrées pour la même période en 2020. En outre, il représente plus de la moitié du chiffre global pour décembre 2019.

Les raisons de cette augmentation des arrivées de passagers incluent ceux qui espèrent voir leur famille et leurs amis. Avec l’augmentation des déplacements internationaux, il y a eu 220 000 arrivées de passagers aériens à destination du pays au cours de la première semaine de janvier. Le nombre de réservations de voyages ayant augmenté d’environ 30 à 40 % par rapport à l’année dernière, il est clair que les gens ont davantage envie de voyager à l’étranger. L’Europe, le Costa Rica et le Mexique sont les destinations les plus populaires des touristes canadiens.

Lorsque le nombre de cas d’Omicron a commencé à grimper en décembre 2021, certains clients ont annulé leurs voyages, mais la plupart ont préféré maintenir leurs projets. Le COVID-19 étant contagieux, les personnes qui n’ont pas été vaccinées peuvent quand même être infectées. Les rappels de vaccin semblent être efficaces pour certains types de patients. Ils offrent une protection supplémentaire contre ce virus, ce qui leur permet de se sentir en confiance lors de leurs voyages à l’étranger.

La possibilité de dépistage positif lors d’un séjour à l’étranger

Le retour au pays est compliqué car certaines personnes peuvent être testées positives à l’Omicron. Les personnes qui ont été vaccinées contre le virus ne doivent pas avoir peur d’être testées positives. Le gouvernement n’a pas émis de recommandations particulières pour les voyageurs canadiens qui reviennent de l’étranger. Il est tout de même conseillé de vérifier l’absence de signes d’infection à votre retour.

Les voyageurs aériens qui souhaitent entrer au Canada doivent présenter la preuve du résultat négatif du dépistage du COVID-19 effectué dans les 3 jours précédant leur départ. En cas de résultat positif, ils sont tenus d’attendre pendant une période d’au moins 11 jours pour retourner chez eux par avion. Cette période correspond au moment où le porteur peut commencer à présenter les symptômes de l’Omicron. Il est essentiel que les Canadiens connaissent les risques avant de voyager, afin que les personnes qui ne se vaccinent pas puissent prendre les mesures adéquates.

Les voyageurs peuvent éviter les coûts d’une prolongation inattendue de leur voyage en souscrivant une assurance voyage. Cette couverture paiera une partie ou la totalité de vos dépenses en cas de test positif à la vaccination et de prolongation de votre voyage. L’interruption de voyage est devenue beaucoup plus fréquente dans les situations d’urgence médicale, et les clients commencent à s’inquiéter des tests positifs.

Les annulations de voyage en avion

Si vous prévoyez de voyager prochainement, il est important de connaître les risques et les dangers potentiels qui peuvent survenir. Les annulations de vol inattendues peuvent être une autre préoccupation que certains voyageurs doivent prendre en compte. Depuis décembre 2021, de nombreux vols aux États-Unis et au Canada sont en effet suspendus pour des raisons liées à l’épidémie, comme l’absence de membres d’équipage suite à la présence du virus. Toujours est-il que vous pouvez vous renseigner pour votre voyage au Canada sur https://www.canadatrip.fr.

La compagnie Westjet, par exemple, va supprimer 20 % de ses vols en mars. Cette décision fait suite aux réductions d’horaires opérées en février face aux limitations et aux incertitudes persistantes liées au COVID-19 qui continuent de faire baisser la demande. La compagnie évalue soigneusement les risques que le COVID-19 présente pour son activité. En outre, Vacances Air Canada supprimera également certains vols après 15 % d’annulation en février en raison du COVID-19.

Autres articles

Les belles stations balnéaires de la Riviera Maya

administrateur

Les secrets du monde Maya

administrateur

Augmentation des chèques-cadeaux en 2021 : évadez-vous au Mexique sans quitter la France

administrateur

Comment se rendre à Cuba depuis le Mexique 

Emmanuel

Faire un circuit au Mexique pour découvrir le Yucatan

administrateur

Focus sur l’Ile de Cozumel

administrateur