revemexicain.com
Mexique Info

Guide de Voyage: Guide du Routard, Petit Futé ou Lonely Planet ?

Guide du Routard, Petit Futé ou Lonely Planet

Quel est le meilleur guide de voyage ? C’est la question existentielle que rencontre forcément un jour ou l’autre tout amateur de voyage. Entre le vieux Guide du Routard franchouillard et citoyen du monde, le Lonely Planet anglo-saxon et plus académique, et le Petit Futé qui a toujours un bon plan sous la main, choisir un guide de voyage peut être difficile.

Pendant mon voyage au Mexique, j’ai principalement utilisé le Routard. Mais j’ai aussi pu tester le Lonely Planet au Guatemala  et le Petit Futé dans plusieurs villes européennes, ce qui m’a permis de faire ma petite idée sur chacun de ces guides. J’ai donc eu l’idée d’écrire un article avec quelques conseils sur comment choisir son guide de voyage.

Jetons tout de suite un œil aux avantages et inconvénients de chacun!

Le Guide du routard

Le plus critique des guides

Très critique, dans le bon sens du terme, il permet d’avoir un avis sur lequel se baser. Qu’on soit d’accord ou non avec celui-ci, le guide a l’avantage de mettre en avant en quelques mots les traits principaux, les points forts et les défauts d’un établissement ou d’un lieu touristique.

Cette subjectivité, par nature, rend ses avis parfois contestables. Dans le cas du Mexique, méfiez-vous de la subjectivité de certains avis gastronomiques. A Mexico, notamment, les conseils gastronomiques sont souvent complètement à côté de la plaque !

De manière générale, il faut savoir analyser les préférences des auteurs pour ensuite se faire sa propre idée sur la critique proposée. A force, on finit par avoir l’habitude et on repère plus vite ce qui nous plaira à nous personnellement,  au-delà de l’avis du rédacteur.

Une vision particulière du voyage

A noter aussi, son côté « citoyen engagé », qui rend le Guide du routard parfois moraliste. Le guide va au-delà du simple voyage touristique et sensibilise le lecteur sur d’autres aspects du pays. Ce qui peut déplaire à certain.

Ce guide a également une vision clairement plus francophone des pays visités, comparé à l’objectivité du Lonely Planet anglo-saxon.

Plus sélectif mais aussi moins complet

Plus sélectif, il est aussi beaucoup moins complet que le Lonely Planet. Moins de choix d’hébergement ou de restos par exemple.

L’avantage, c’est qu’il ne s’éparpille pas trop et qu’il fait une sélection préalable qui n’est pas négligeable et fait gagner beaucoup de temps.

Pas mauvais niveau bons plans

Sans atteindre le niveau du Petit Futé, le guide donne de nombreux bons plans du point de vue économique. Y compris des avantages réservés aux lecteurs, mais encore faut-il brandir son guide à l’arrivée dans un restaurant, ce qui m’a toujours rebuté.

Évolution

Le guide du Routard s’adresse de plus en plus aux vieux « routards », anciennement soixante-huitards et dont le budget a nettement augmenté. Il a donc  tendance à privilégier de plus en plus des hébergements confortables et des restos plus gourmets et à s’éloigner des petits budgets.

Lonely Planet

De loin le guide le plus complet

Le Lonely Planet est complet au possible et parfait pour approfondir une région, par exemple.

Le guide a même tendance à virer à l’encyclopédie par moment et il est dur de s’y retrouver. Après 45min de lecture sur une ville, on ne sait pas forcément ce qui vaut la peine d’être vu !

Il développe néanmoins plus en profondeur l’aspect culturel. Pour ceux qui aspire à de la lecture et à un maximum d’immersion dans l’histoire et la culture, il vaut mieux privilégier le Lonely Planet, bien que le Routard ne soit pas en reste.

Il a également l’avantage de proposer des sites moins touristiques, du fait du vaste choix de sites traités dans le guide.

Un format peu pratique et des éditions francophones limitées

En contrepartie des nombreuses informations, le Lonely Planet n’a pas misé sur une taille pratique. Un guide de voyage, qu’on hésite à prendre en voyage, c’est le comble ! Comparé au Routard, au format plus pratique, ou encore au minuscule City-guide du Petit Futé, il n’y a pas photo.

A noter aussi qu’il n’y a pas toujours de version francophone de la dernière édition et il faut donc parfois se rabattre sur des éditions moins récentes.

C’est le cas pour le Mexique, pour lequel il n’y avait pas d’édition 2012 à ma connaissance.

Un prix plus élevé

25€ contre 14€ pour le Routard dans le cas du Mexique. A vous de voir si les bons plans donnés rentabiliseront l’achat et  si vous préférez mettre le prix pour avoir d’avantage de lecture sur la culture du pays.

Mais le prix d’un guide de voyage est-il l’argument de vente le plus pertinent ? A vous de voir.

Le guide paie peut être son indépendance puisqu’il n’a pas de pub à l’intérieur.

Le Petit Futé

Le spécialiste du bon plan

Côté argent, il est parfait pour les petits budgets à la recherche d’hébergements pas chers.

Il faut le dire, il donne des plans imbattables pour faire des économies, que ce soit en termes d’hébergement, de nourriture ou de sorties.

Mais un guide incomplet

Il ne peut pas, je pense, se substituer aux deux guides précédents dans le cas d’un voyage de plus ou moins longue durée, car trop incomplet. Son but est de donner les clefs pour se débrouiller sur un court séjour, ce qu’il fait très bien.

A noter qu’aucune critique n’est faite. Il se contente de présenter les principaux lieux à visiter avec une rapide description.

Il est nettement plus adapté pour les villes et les régions, comme le guide sur Mexico présenté ci-dessus ou le guide sur Cancun et le Yucatán.

Mon avis

Comme vous l’avez probablement senti,  j’ai tendance à préférer le Routard car, malgré sa subjectivité, il permet de se faire un avis rapide et de décider quel itinéraire choisir et quels lieux préférer assez facilement. Cela rend aussi la lecture plus agréable et éloignée du côté « dictionnaire » du Lonely Planet.

Le Lonely Planet est plus approprié si l’on souhaite s’attarder sur une région et qu’on souhaite l’explorer en profondeur. Il est beaucoup plus complet, notamment sur l’aspect culturel. Il est donc aussi plus intéressant sur un voyage de longue durée, non limité en temps et moins touristique.

Le Petit Futé, de son côté, est parfait pour les séjours très courts, dans les grosses villes ou limités à une région en particulier, d’autant plus si le budget est limité. Il peut donc être intéressant d’acheter le Petit Futé pour une ville précise.

Au final, je dirais qu’il faut choisir le guide le plus adapté à son mode de voyage et, pourquoi pas, cumuler plusieurs guides et utiliser le plus approprié sur le moment.

Et vous, quel guide de voyage conseilleriez-vous?

Note : les liens présents dans cet article sont des liens d’affiliation. Je touche donc une commission si des ventes sont réalisées via ces liens. Je tiens à le signaler par souci de transparence, ce qui ne m’empêche pas d’être critique vis-à-vis des guides de voyage.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • lonely planet ou guide du routard
  • routard ou lonely planet
  • lonely planet ou routard
  • guide du routard ou lonely planet
  • exemple de guide touristique sur le mexique
  • photo mexique

Autres articles

Creel et ses environs

administrateur

25 sites à découvrir sur le Mexique (2/2)

administrateur

Quelle agence de voyage pour le Mexique ?

administrateur

Guide de survie linguistique : les expressions typiques au Mexique

administrateur

Site archéologique maya de Chichen Itzá : fiche pratique

administrateur

Sécurité: Le Mexique est-il dangereux ?

administrateur